John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

MENU

Les ventouses en médecine : état des lieux Volume 23, numéro 5, Septembre-Octobre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
Auteurs
1 Médecin généraliste, Lingolsheim, France
2 Pôle urgences-réanimation médicale, centre antipoison, services d’urgences médico-chirurgicales adultes, nouvel hôpital civil de Strasbourg, France
3 Médecin généraliste, Dettwiller, France
4 Département de médecine interne, CHRU Strasbourg, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : ventouse, médecine complémentaire, médecine non conventionnelle, médecine alternative
  • DOI : 10.1684/met.2017.0653
  • Page(s) : 311-9
  • Année de parution : 2017

On assiste depuis quelques années à un regain d’intérêt pour une thérapie ancienne, désormais qualifiée de non conventionnelle ou complémentaire : les ventouses. Cette thérapie consiste à placer des ventouses sur le corps en des points précis, appelés « méridiens », et en faisant appel à divers raffinements technologiques pour optimiser son efficacité. Elle est destinée à soigner en induisant une « révulsion » par effet de succion sur la peau. Les indications de cette thérapie des ventouses concernant principalement : les affections dermatologiques, oto-rhino-laryngologiques, pneumologiques, rhumatologiques, psychiatriques ou gynécologiques, ainsi que divers maux du quotidien (migraines, constipation, colopathie fonctionnelle, stress, insomnie, asthénie, énurésie, fibromyalgie, etc.).