John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

Le conflit fémoro-acétabulaire Volume 23, numéro 3, Mai-Juin 2017

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
Service de chirurgie ostéoarticulaire B4, CHU Hassan II, Fès, Maroc
* Tirés à part
  • Mots-clés : conflit fémoro-acétabuliare, coxarthrose précoce, traitement chirurgical
  • DOI : 10.1684/met.2017.0628
  • Page(s) : 176-80
  • Année de parution : 2017

Le conflit antérieur fémoro-acétabulaire (CFA) se définit comme une sollicitation mécanique anormale du labrum et de la partie antéro-supérieure du cotyle par le col ou la jonction tête-col du fémur au cours de la flexion de la hanche. Le CFA est créé par plusieurs types de dysmorphie osseuse généralement visibles sur les radiographies standards. Cliniquement, il s’agit de sujets jeunes, entre 20 et 50 ans, avec une douleur coxo-fémorale de type mécanique, électivement reproduite par la flexion-rotation interne de la hanche. Des radiographies particulières sont nécessaires pour porter le diagnostic et réaliser le bilan des dysmorphies causales ; si le CFA est soupçonné, l’arthroscanner ou l’imagerie par résonance magnétique de l’articulation (arthro-IRM) est indispensable. L’évolution de cette anomalie se fait vers la coxarthrose du sujet jeune. Le traitement est chirurgical et le plus souvent sous arthroscopie.