John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

L’anévrisme mycotique de l’aorte : complication rare de l’endocardite infectieuse chez l’enfant À propos d’une observation Volume 23, numéro 4, Juillet-Août 2017

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
Service de pédiatrie, CHU Mohamed VI. Faculté de médecine et pharmacie d’Oujda, Université Mohammed 1er, Oujda. Maroc
* Tirés à part
  • Mots-clés : anévrismes mycotiques, aorte abdominale, endocardite infectieuse, enfant
  • DOI : 10.1684/met.2017.0643
  • Page(s) : 255-8
  • Année de parution : 2017

L’endocardite infectieuse (EI) est une affection grave, d’expression polymorphe chez l’enfant. L’anévrisme mycotique (AM) en est une complication rare : 2,5 à 10 % des endocardites. Il représente une importante cause de morbidité et de mortalité. Ces anévrismes peuvent se développer aux dépens de nombreuses artères : l’aorte et les artères cérébrales, viscérales et périphériques. Les localisations viscérales sont dominées par l’atteinte de l’artère splénique. Les germes les plus fréquents sont les salmonelles, les staphylocoques et les streptocoques. Nous rapportons un cas d’AM de l’aorte secondaire à une EI à staphylocoques chez un enfant trisomique âgé de 5 ans.