John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

MENU

Comment j’explore une hyper-CK-émie ? Volume 23, numéro 6, Novembre-Décembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
Département de médecine interne, CHU Timone, AP-HM, Aix Marseille Université
* Tirés à part
  • Mots-clés : créatine phosphokinase, myosite auto-immune, rhabdomyolyse, myopathie
  • DOI : 10.1684/met.2017.0666
  • Page(s) : 376-83
  • Année de parution : 2017

La créatine kinase (CK) sérique, anciennement appelée créatine phosphokinase (CPK), est une enzyme localisée dans le cytosol ou les mitochondries des cellules. Elle joue un rôle essentiel dans le métabolisme énergétique de la cellule musculaire en catalysant la phosphorylation de la créatine par l’adénosine triphosphate (ATP) pour donner la créatine phosphate. Il s’agit de l’enzyme musculaire la plus utile dans le diagnostic et le suivi des pathologies musculaires. Les autres enzymes [...]