John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Syndrome des jambes sans repos : le ropirinole... et les autres Volume 1, numéro 2, Novembre 2005

Auteur

Qui n'a pas entendu parler ces derniers temps du syndrome des jambes sans repos ? Ce« mystérieux » syndrome [1] doit sans doute pour partie son actualité à l'indication récente du ropirinole, le premier probablement ayant eu l'AMM en 2004 avant d'autres agonistes dopaminergiques. La prescription ne concerne qu'en seconde intention les généralistes, mais ils auront à la renouveler le cas échéant. Comment définir le syndrome des jambes sans repos, et qu'apporte à certains de nos patients qui en sont atteints un tel médicament ? La réponse est loin d'être univoque et devra faire l'objet d'une réévaluation programmée, selon les termes même de la Commission de transparence [2].