John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Supplémentation en fer pendant la grossesse Volume 11, numéro 5, Mai 2015

Auteur

Une analyse de la littérature montre qu’une supplémentation systématique en fer pendant la grossesse diminue l’incidence des anémies au terme de la grossesse mais elle n’a fait la preuve d’un effet clinique bénéfique ni pour la mère ni pour l’enfant.

Cette revue systématique, commandée par l’USPSTF, a retenu 12 essais thérapeutiques (de bonne ou assez bonne qualité) comparant la supplémentation systématique en fer pendant la grossesse avec l’absence de supplémentation [1].

Les auteurs ont conclu à l’absence de démonstration d’un bénéfice clinique pour l’ensemble des items suivants : taux de césarienne, petite taille pour l’âge gestationnel, poids de naissance, qualité de vie de la mère, âge gestationnel, score Apgar, naissance avant terme et mortalité infantile.

Tous les essais montrent une amélioration des résultats hématologiques qui n’est pas toujours significative ; l’analyse groupée de 4 essais comparables montre une diminution significative de l’incidence des anémies ferriprives (RR 0,29 ; 0,17-0,49).

Les essais n’apportent que des informations parcellaires et limitées sur les effets indésirables ; ils n’ont pas montré d’effet indésirable sévère.

1- Cantor AG, Bougatsos C, Dana T, Blazina I, McDonagh M. Routine Iron Supplementation and Screening for Iron Deficiency Anemia in Pregnancy: A Systematic Review for the U.S. Preventive Services Task Force. Ann Intern Med. [Epub ahead of print 30 March 2015] doi:10.7326/M14-2932

 

 

Que retenir pour notre pratique ?

• La supplémentation systématique en fer pendant la grossesse n’a fait la preuve d’un bénéfice clinique ni pour la mère ni pour l’enfant ; elle n’a donc pas de justification.

Mots clés : Fer ; Grossesse [Iron ; Pregnancy]