John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Stupéfiante morphine ! Deuxième partie : morphine et endorphines Volume 4, numéro 7, Septembre 2008

Auteur
Membre de l'Académie Nationale de Médecine

L'histoire de la morphine remonte à la nuit des temps, bien loin souvent de toute préoccupation d'ordre thérapeutique... La morphine : drogue ou médicament ? Il a fallu attendre le développement de la chimie analytique pour qu'en 1806, Friedrich-Wilhem Sertürner, jeune pharmacien d'Eimbeck (Hanovre), parvienne à isoler du pavot un principe somnifère qu'il baptise en 1817 « morphine » en référence à Morphée, le dieu grec des Songes, fils du Sommeil et de la Nuit. En 1819, une préparation buvable d'acétate de morphine figure pour la première fois sur un formulaire de prescription des hôpitaux de Paris. Puis le médecin français François Magendie rédige la première publication sur les « gouttes calmantes » de morphine. Quant à la structure chimique de la morphine, elle ne sera élucidée qu'en 1825.