John Libbey Eurotext

Médecine

Les facteurs influençant la prescription de benzodiazépines devant une plainte anxieuse chez une personne âgée Volume 13, numéro 4, Avril 2017

Auteurs
1 Département universitaire de médecine générale
Faculté de médecine de Toulouse-Rangueil
133, route de Narbonne
F-31062 Toulouse cedex
2 Département Universitaire de pharmacologie de Toulouse
France
3 Gérontopôle, service de médecine interne gériatrique
CHU de Toulouse ; 170, avenue de Casselardit
F-31300 Toulouse
* Tirés à part
  • Mots-clés : médecine générale, benzodiazépines, personne âgée, ordonnances médicamenteuses
  • DOI : 10.1684/med.2017.169
  • Page(s) : 182-7
  • Année de parution : 2017

Le nombre de prescriptions de benzodiazépines chez les personnes de plus de 65 ans semble supérieur à la prévalence des pathologies répondant à l’autorisation de mise sur le marché. Les facteurs influençant la prescription de benzodiazépines anxiolytiques, en initiation ou en renouvellement, chez la personne de plus de 65 ans ne sont pas connus. L’objectif de cette étude était de déterminer les facteurs influençant l’initiation de ce type de traitement par un échantillon de médecins généralistes en France. Un scénario clinique a été soumis (étude descriptive transversale) aux médecins généralistes d’un bassin de santé de la région Midi-Pyrénées. Sur l’ensemble des variables étudiées, une analyse univariée, puis en régression logistique multivariée a été réalisée. Trois types de facteurs significatifs (p ≤ 0,05), influençant la prescription, ont été retrouvés chez le médecin de famille : sa perception de la situation clinique, l’offre de soins autour de lui, ses croyances et ses connaissances dans le domaine. Ces facteurs ont permis de mieux expliquer le taux important de recours aux benzodiazépines dans cette population. Des études complémentaires seraient nécessaires pour mieux les expliquer.