John Libbey Eurotext

Médecine

L’aluminium : quels dangers pour la santé ? Volume 13, numéro 7, Septembre 2017

Auteur
Pour le comité de rédaction de Bibliomed
Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale
* Tirés à part
  • Mots-clés : immunoadjuvants, aluminium
  • DOI : 10.1684/med.2017.232
  • Page(s) : 303-7
  • Année de parution : 2017

Des informations alarmistes sur les dangers de l’aluminium (Al) pour la santé sont largement relayées par les médias : augmentation du risque de démences et autres troubles neurologiques, mais aussi dangers osseux, hématologiques, respiratoires, immuno-allergiques, cancéreux, dans des situations de surexposition à l’Al (dialyse rénale, travail de l’aluminium). Si l’Al, métal ubiquitaire, est un facteur de risque avéré pour la santé de certaines populations particulièrement exposées, ce n’est pas démontré pour la population générale. Les nombreux risques allégués sont surtout des hypothèses émises à partir d’expérimentations, avec deux controverses dominantes, mais non exclusives, sur la maladie d’Alzheimer (MA) et les vaccinations. La présence d’aluminium, notamment en tant qu’adjuvant, dans un certain nombre de vaccins est un des éléments à l’origine de la remise en cause au sens large des vaccinations. Cette remise en question a même conduit à une concertation citoyenne en 2016 [1] qui concluait pour y remédier « à l’impérieuse nécessité d’une relance de la politique de santé publique » en la matière et à la proposition d’un élargissement temporaire des obligations vaccinales de l’enfant, mesure récemment adoptée par les pouvoirs publics à l’encontre d’autres politiques étrangères de santé publique. Ces décisions n’apportent pas pour autant de réponse argumentée aux nombreuses questions en suspens.

Pourquoi utiliser des adjuvants ? L’aluminium est-il dangereux pour la santé ? Existe-il un lien entre les vaccins comportant des adjuvants aluminiques et les symptômes observés ?