John Libbey Eurotext

Médecine

La crise de confiance : exemple de la grippe Volume 13, numéro 3, Mars 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteur
médecin généraliste
37800 Saint Epain
* Tirés à part
  • Mots-clés : vaccination, grippe humaine, mouvement anti-vaccination, prise de décision partagée, médecin généraliste, médecine générale, confiance et vaccin
  • DOI : 10.1684/med.2017.179
  • Page(s) : 115-8
  • Année de parution : 2017

Ce que nous enseignent nos patients, après quelques années de pratique de la médecine générale, c’est que l’approximation, les non-dits, le paternalisme, les excès deviennent vite ingérables dans la relation de confiance qui nous unit. Seule la rigueur permet d’assoir le raisonnement qui leur permet de faire les choix les plus pertinents pour la gestion de leur santé. Les imprécisions du discours sur l’épidémiologie de la grippe font partie de ces éléments qui nuisent à la relation de confiance. La réalité est peut être loin de la fiction, et le risque est grand d’un rejet massif et délétère de toute la politique vaccinale. Trop longtemps déniés dans leur rôle de santé publique, les médecins généralistes doivent affronter les doutes des patients, les errances de la politique vaccinale pour une décision partagée utile aux patients et à la collectivité.