John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Éducation thérapeutique du patient - Le médecin est-il ­ aussi ­ un « éducateur » ? Volume 5, numéro 5, Mai 2009

Auteurs
Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale
  • Mots-clés : Disease Management, éducation du patient, éducation thérapeutique, maladie chronique, pédagogie, suivi
  • DOI : 10.1684/med.2009.0424
  • Page(s) : 218-24
  • Année de parution : 2009

En France, selon les estimations actuelles, 15 millions de personnes, près de 20 % de la population, sont atteintes de maladies chroniques avec un retentissement sur la vie quotidienne considérable [1]. Le « plan santé 2007-2011 », le rapport 2008 sur ce sujet [2], les innombrables publications de la presse médicale ou grand public, pourraient faire croire à une opération de communication sur des sujets artificiellement « innovants ». Pourtant, les notions sous-jacentes sont presque aussi anciennes que notre médecine : Hippocrate en témoignait déjà. Les seules vraies « nouveautés » sont l'augmentation du nombre et l'allongement de la durée de vie des malades chroniques, mais aussi l'augmentation des conditions chroniques liées à la nouvelle approche de la prévention. Soins et accompagnement à réaliser par les médecins en sont d'autant multipliés et leur prise en charge individuelle de tous les instants devient hors de portée. Il apparaît par ailleurs que l'observance au quotidien des prescriptions médicales passe par l'adhésion des patients aux principes qui en sont le fondement. Cette constatation rejoint le souhait, voire la revendication des patients, d'une médecine qui leur apporte les moyens d'être pleinement responsables de leur santé et de décider en toute connaissance de cause. Il devient ainsi plus clairement admis que la prise en charge « médicale » d'une maladie est d'autant plus efficace que le patient y est impliqué. Tout cela va peut-être sans dire ­ il s'agit de placer le malade au coeur du système de soins ­ mais n'est pas si évident au quotidien.