John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Biothérapies dans la polyarthrite rhumatoïde (1) - Les anti-TNFalpha Volume 3, numéro 9, Novembre 2007

Auteur
Unité clinique d'immunorhumatologie thérapeutique, Hôpital Lapeyronie, Montpellier

Les « biothérapies » ont bouleversé la prise en charge des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR)1. Le terme désigne des thérapeutiques issues des biotechnologies, permettant de cibler spécifiquement une molécule ou une cellule clé impliquées dans la physiopathologie de la maladie. Les premières biothérapies, les anti-TNFa, sont maintenant utilisées depuis plus de 10 ans, chez plus de 300 000 patients. Cependant un tiers des PR restent réfractaires à cette classe, certains malades n'ont qu'une amélioration partielle des paramètres cliniques, d'autres des problèmes de tolérance, notamment avec un risque infectieux accru, et de manque ou de perte d'efficacité. D'autres biothérapies ont montré leur efficacité clinique et structurale. Elles feront l'objet de la seconde partie de cet article.