John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Anémies pernicieuses..., anémies de Biermer et vitamine B12 : B twelve orale or not ? Volume 2, numéro 3, Mars 2006

Auteur
CHU de Bobigny, membre de l'APNET

Raconter l'histoire d'une maladie ou d'un traitement, c'est parfois aider àmieux les comprendre ! L'histoire des carences en vitamine B12 et de leurs traitements est faite de longues étapes successives, basées d'abord sur l'observation clinique, puis sur des expérimentations dignes de Claude Bernard. Elles ont permis, depuis 50 ans, de comprendre et guérir la maladie de Biermer grÊce àla vitamine B12 injectable, administrée mensuellement et àvie. La « redécouverte » récente de la forme orale vient compléter cette longue rétrospective : le développement des études de physiologie au niveau moléculaire, mais aussi les travaux concernant l'Helicobacter pylori ont amélioré nos connaissances physiopathologiques ; des essais thérapeutiques bien conduits permettent de dire que la vitamine B12 orale peut être utilisée dans les anémies carentielles en cas de syndrome de non-dissociation B12/facteur intrinsèque ou même dans la maladie de Biermer, alors àforte dose quotidienne, ce qui n'est peut-être pas une modalité très recommandable pour un traitement àvie...