John Libbey Eurotext

MT Cardio

MENU

Les lymphocytes T régulateurs protègent contre le développement de l’athérosclérose Volume 2, numéro 6, Novembre-Décembre 2006

Auteurs
Centre de recherche cardiovasculaire, Inserm Lariboisière U689, hôpital Lariboisière, 41 bd de la Chapelle, 75475 Paris Cedex 10

L’athérosclérose est une maladie inflammatoire de la paroi artérielle où l’immunité naturelle et l’immunité adaptative de type Th1 jouent un rôle pathogène. Certains travaux suggèrent que la réponse immuno-inflammatoire de type Th2 est aussi pro-athérogène. Récemment, une nouvelle sous-population de lymphocytes T, appelée lymphocyte T régulateur (Treg), a été identifiée. Ces Treg, importants pour l’homéostasie immunitaire et la lutte contre l’auto-immunité, ont la possibilité de supprimer l’action des T pathogènes, qu’ils soient de type Th1 ou Th2. Nous avons montré sur plusieurs modèles murins que les lymphocytes T régulateurs producteurs d’IL10 (Tr1) et les lymphocytes T régulateurs naturels (CD4 +CD25 +) protègent contre le développement des plaques d’athérosclérose et induisent un phénotype lésionnel plus stable.