John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Mélange d’acide peracétique et de peroxyde d’hydrogène vaporisé à travers des poches en polychlorure de vinyle et polyéthylène Volume 18, numéro 3, Septembre 1999

Auteurs
  • Mots-clés : acide peracétique, peroxyde d’hydrogène, poches en PVC et polyéthylène.
  • Page(s) : 218-21
  • Année de parution : 1999

Le passage d’un mélange d’acide peracétique à 3,5 % et de peroxyde d’hydrogène à l’état de vapeur à travers des poches en PVC et en polyéthylène a été étudié en isotechnie. Des poches en PVC suremballées de glucose 5 %, de chlorure de sodium 0,9 % et d’eau pour préparations injectables ont été mises en contact durant 40 minutes avec le Soproper® dans le sas de transfert. Des poches en polyéthylène de glucose 5 % et de chlorure de sodium 0,9 % ont subi la même procédure de désinfection. Des poches en PVC et en polyéthylène ont été placées dans l’unité centrale durant 5 jours. Leur contenu a été analysé pour déterminer la présence d’acide peracétique et de peroxyde d’hydrogène et le pH des solutions. Un dosage du peroxyde d’hydrogène par spectrophotométrie est entrepris lorsque la recherche du peroxyde d’hydrogène est positive. Une baisse de pH significative de 0,3 à 1,3 unité et un taux de peroxyde d’hydrogène de 0,91 à 1,71 mg/l ont été constatés pour les solutions des poches en PVC placées dans l’unité centrale. Dans les autres poches, aucun passage de l’un ou l’autre composant du Soproper® n’a été mis en évidence. L’utilisation du PVC comme matériau en isotechnie suremballé semble justifiée. Les poches en polyéthylène sont également utilisables.