John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Détermination de la concentration de solutions injectables d’aminosides par conductimétrie Volume 16, numéro 3, Septembre 1997

Auteurs
  • Mots-clés : aminosides, assurance qualité, contrôle, conductimétrie.
  • Page(s) : 189-92
  • Année de parution : 1997

L’unité centralisée de reconstitution de la pharmacie prépare quotidiennement, dans un soluté glucosé à 5 %, des solutions injectables à 5 mg/ml d’aminosides (amikacine, nétilmicine, tobramycine). Ces antibiotiques sont ensuite conditionnés en doses individuelles journalières (seringues ou poches PVC). Afin de respecter les règles de l’assurance-qualité, la pharmacie a mis en place un contrôle de la concentration de ces solutions avant leur dispensation dans les différents services médicaux. La méthode choisie consiste à comparer la conductivité d’une prise d’essai diluée à celle d’une solution témoin de concentration connue. Elle a été validée : linéarité, influence de la température, influence du solvant (le soluté glucosé à 5 % et l’eau distillée n’ont pas interféré dans les mesures), reproductibilité. Cette méthode permet de contrôler la concentration des préparations injectables pédiatriques d’amikacine, de nétilmicine et de tobramycine délivrées par la pharmacie. Elle présente toutefois deux inconvénients : le soluté de chlorure de sodium à 0,9 % ne peut être utilisé comme solvant du fait de sa trop haute conductivité et elle manque de spécificité. Cependant, cette méthode conductimétrique est rapide, simple et peu onéreuse. Elle est très bien adaptée aux contrôles de routine.