John Libbey Eurotext

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

Cibler les mécanismes immunosuppresseurs de la réponse immune antitumorale en onco-hématologie : une nouvelle stratégie thérapeutique ? Volume 3, numéro 2, Mars-Avril 2017

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Université Grenoble Alpes
CNRS, Grenoble INP, CHU Grenoble Alpes, TIMC-IMAG 38000 Grenoble
France
2 CHU de Grenoble, Institut de biologie et pathologie
UM biochimie des enzymes et des protéines
Département de biochimie toxicologie pharmacologie
BP 217
38043 Grenoble France
3 CHU de Grenoble
Service d’hématologie clinique
BP 217
38043 Grenoble France
* Tirés à part
  • Mots-clés : immunothérapie, immunomodulateurs, IDO, CTLA-4, PD1
  • DOI : 10.1684/ito.2017.0078
  • Page(s) : 73-8
  • Année de parution : 2017

L’immunothérapie, conduisant à restaurer ou à stimuler l’immunité d’un patient atteint de cancer, s’est fortement développée comme thérapeutique innovante en onco-hématologie. Actuellement, il existe au moins deux axes de traitement permettant de lever l’inhibition de la réponse antitumorale : les anticorps immunomodulateurs et les inhibiteurs chimiques de métabolismes immunosuppressifs. Ces stratégies ont d’abord été envisagées seules puis en combinaison avec d’autres modalités d’immunothérapie ou de chimiothérapie.