John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Un service d’urgence en psychiatrie : quelle interface pour l’accès aux soins ? Étude statistique de l’activité d’un service d’urgence de 1999 à 2003 Volume 82, numéro 7, Septembre 2006

Auteurs
Université Lyon 2, Doctorant, 6 rue Dumont, 69004 Lyon, Hôpital Saint-Jean-de-Dieu, Lyon

L’accueil des urgences est au cœur de la problématique de l’accès aux soins en psychiatrie. Loin d’être exclusivement un lieu de soin institutionnel, il se présente comme une interface entre une demande multiforme de prise en charge et la multiplicité des parcours de soin en psychiatrie. Au CHS Saint-Jean-de-Dieu à Lyon, le service des urgences et le DIM ont recensé, pendant 5 ans (de 1999 à 2003), les passages dans l’UAU de leur établissement grâce à une fiche remplie par les médecins et renseignant de façon précise le profil des patients reçus en urgence. Les données collectées représentent 14 689 situations d’urgences correspondant à 6 568 patients. Différents profils de patients ont pu être établis et amènent à constater une consommation différenciée de l’urgence. À l’UAU cohabitent un accueil de la crise et un accueil de la chronicité. L’urgence est une interface indispensable pour l’accès aux soins pour les patients de la première catégorie (profil de crise) mais une structure de « substitution » pour la deuxième population (chroniques). Cela amène à penser la création de lieux d’accueil spécifiques de la détresse psychique chronique.