JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Représenter l’irreprésentable. Un enjeu de la psychothérapie des psychoses Volume 85, numéro 1, Janvier 2009

Auteur
Centre médico-psychologique, 16, rue des Mouettes, 74940 Annecy-le-Vieux

La psychopathologie de la psychose confronte la théorisation psychanalytique à un étrange paradoxe. Le sujet souffrant de psychose est considéré comme étant aux prises avec une expérience psychique irreprésentable venant harceler son appareil psychique. Or, l’expérience ne peut être conservée objectivement dans la psyché que sous la forme d’une représentation, d’une trace psychique qui « présente à nouveau ». L’auteur fait l’hypothèse que c’est cette représentation « objective » qui confronte subjectivement à une absence de représentation. Le « travail » d’une partie des processus à l’œuvre dans la psychose va consister à donner un statut à cette trace objective pour la faire sortir de son indécidabilité subjective. Les problématiques psychotiques nous permettent de considérer que les représentations psychiques ne sont pas une donne de la psyché mais le fruit d’un travail de composition dont le caractère réflexif est essentiel.