John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Parentalité et maladie mentale : focus sur les besoins d’aide des parents qui présentent des troubles mentaux graves Volume 94, numéro 5, Mai 2018

Auteurs
Université de Picardie Jules-Verne, Laboratoire SHS CRP-CPO (EA7273), Bureau E312, Chemin du Thil
80025 Amiens, France
* Correspondance
  • Mots-clés : pathologie psychiatrique, parentalité, stigmatisation, besoin, prise en charge, évaluation, Grèce
  • DOI : 10.1684/ipe.2018.1804
  • Page(s) : 337-46
  • Année de parution : 2018

Après avoir rappelé la condition actuelle des parents grecs avec des troubles mentaux graves, nous avons exploré si l’auto-stigmatisation est plus intense et le fonctionnement parental moins adéquat, lorsque les parents rapportent de graves difficultés qui sont non reconnues dans les services existants. À cette fin, cent parents avec un trouble mental grave (TMG) de type schizophrénie, trouble bipolaire ou trouble dépressif majeur ont rempli le Camberwell Assessment of Needs (CAN-R 3.0 Section 1), le Internalized Stigma for Mental Illness Scale Version abrégée (ISMI), le Parental Acceptance and Rejection Questionnaire (Parent PARQ) et le Parental Styles and Dimensions Questionnaire (PSDQ). Dans notre échantillon, un grand nombre de besoins non pris en charge par les services existants est associé à de graves perturbations individuelles en termes d’auto-stigmatisation et de fonctionnement parental. Nos résultats donnent de nouvelles pistes pour comprendre les enjeux institutionnels qui en découlent.