John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Mesurer l’ampleur du handicap psychique dans une population : une tâche réaliste ? Volume 90, numéro 4, Avril 2014

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
1 Professeure de l’EHESP, EHESP/MSSH, École des Hautes Études en Santé publique, 236 bis, rue de Tolbiac, 75013 Paris, France
2 Ingénieure d’études, ENS/MSSH, École normale supérieure, Maison des sciences sociales du handicap, 236 bis, rue de Tolbiac, 75013 Paris, France
3 Ingénieure d’études de l’EHESP, EHESP/MSSH, École des Hautes Etudes en Santé publique, 236 bis, rue de Tolbiac, 75013 Paris, France
* Tirés à part

La diffusion du terme « handicap psychique » a suscité une demande de mesure du phénomène et de dénombrement de ces situations dans la population résidant en France. Pour réaliser de telles opérations, il faut connaître précisément le contenu de cette notion. Or les références théoriques qui ont favorisé l’émergence du terme « handicap psychique » ne sont guère compatibles avec la notion elle-même et le sont moins encore avec un objectif de dénombrement de la population. Par ailleurs, les contraintes des enquêtes en population générale compliquent le recueil d’information sur des phénomènes dont la dimension subjective est importante.