JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Les tentatives de suicide chez les femmes suivies en psychiatrie au niveau de la région de l’Oriental marocain Volume 98, numéro 8, Octobre 2022

Auteurs
Service de psychiatrie, Laboratoire d’immuno-hématologie et thérapie cellulaire enfant et adulte (IHTC), Faculté de médecine et de pharmacie, université Mohammed Premier, Oujda, Maroc
Correspondance : R. Chlihfane

Les tentatives de suicide présentent un problème de santé publique mondial particulièrement chez les femmes. Cependant, elles sont rarement étudiées dans cette population.

Objectifs

Étudier la prévalence et les facteurs associés aux tentatives de suicide chez les femmes suivies en psychiatrie au niveau de la région de l’Oriental marocain.

Méthode

Étude transversale à visée descriptive et analytique auprès des patientes suivies au service de psychiatrie au CHU Mohammed VI d’Oujda au Maroc.

Résultats

204 patientes suivies pour un trouble psychiatrique ont été recrutées dans cette étude. La prévalence des tentatives de suicide était de 25 %. La méthode de tentative de suicide la plus courante était l’ingestion médicamenteuse (37,3 %). Les tentatives de suicide étaient significativement plus élevées chez les femmes célibataires, divorcées et veuves. Les patientes ayant des antécédents personnels de tentatives de suicide avaient une prévalence significativement plus élevée de consommation d’alcool (p = 0,04), d’antécédents personnels de maltraitance physique à l’enfance (p = 0,03), d’antécédents personnels de maltraitance psychique à l’enfance (p = 0,02), d’antécédents personnels de viol (p = 0,001), d’antécédents personnels d’hospitalisation en psychiatrie (p = 0,0003), d’antécédents familiaux de troubles psychiatriques (p = 0,01), et d’antécédents familiaux de tentative de suicide (p = 0,003).

Conclusion

Nos résultats justifient la nécessité de fournir un soutien spécialisé aux patientes psychiatriques présentant des facteurs de risque de tentative de suicide.