John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Le dispositif ESSPER de gérontopsychiatrie et son unité de rattachement Germaine-Le-Guillant Volume 90, numéro 7, Septembre 2014

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Psychiatre, praticien hospitalier médecin-chef de secteur et de pôle, Centre hospitalier Mas-Careiron, rue du Paradis, BP 56, 30701 Uzès cedex, France
2 Psychiatre, praticien hospitalier, médecin régulateur et correspondant ESSSPER, gérontopsychiatrie, Centre hospitalier Mas-Careiron, 30701 Uzès, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : équipe mobile, personne âgée, Réseau de soins, prise en charge
  • DOI : 10.1684/ipe.2014.1232
  • Page(s) : 539-50
  • Année de parution : 2014

L’accès aux soins psychiatriques de la personne âgée souffrant d’une pathologie mentale doit répondre à une organisation de soins entrant dans le cadre d’une filière gérontopsychiatrique bien codifiée. En effet, notre expérience originale dans le centre hospitalier Le Mas-Careiron, à Uzès, avec son unité de gérontopsychiatrie Germaine-Le-Guillant, associé à son dispositif ESSPER (équipe stable de soins de proximité éclatée réactive), qui répond aux caractéristiques d’une équipe mobile, illustre bien que la prise en soins psychiatriques des personnes âgées, là où elle se trouve, à son domicile, EHPAD ou en hospitalisation à temps complet, ne peut se faire en dehors d’une équipe pluri-catégorielle psychiatrique de proximité bien formée, qui sache prendre en charge le sujet vieillissant dans sa globalité au sein d’un réseau de soins gérontopsychiatriques stables.