John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

La visite à domicile : quel est le partenaire de soin ? Volume 94, numéro 2, Février 2018

Auteurs
1 Centre hospitalier Sainte-Anne, 1 rue Cabanis, 75014 Paris, France
2 Centre René-Capitant, 8, rue de Lanneau, 75005 Paris
3 Centre ressource régional de psychiatrie du sujet âgé, Hôpitaux universitaires Paris-Ouest, AP-HP, 4 parvis Corentin-Celton, 92130 Issy-les-Moulineaux
* Tirés à part
  • Mots-clés : personne âgée, visite à domicile, pathologie psychiatrique, famille, couple, refus de soin, cas clinique
  • DOI : 10.1684/ipe.2018.1758
  • Page(s) : 137-41
  • Année de parution : 2018

« L’unité personnes âgées » du secteur psychiatrique 75G03 existe depuis 1999. Elle a pour objectif l’évaluation et la prise en charge des personnes âgées souffrant de troubles psychiatriques anciens ou de patients sans antécédent chez qui des troubles apparaissent tardivement. Les intervenants se déplacent au domicile lorsque le patient est en perte de mobilité.

Nous allons exposer le cas d’un couple rencontré à domicile, initialement pour la prise en charge d’une patiente psychotique en rupture de suivi et de traitement. Les soins étaient empêchés par la méfiance de son époux à notre égard et par le déni des troubles de Madame. Monsieur nous a progressivement accordé sa confiance lorsque nous l’avons accompagné dans ses démarches de soins, lui-même présentant des difficultés cognitives. Il a alors accepté que nous rencontrions son épouse en son absence.