John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Du faire au dire : à propos de la temporalité chez le patient alexithymique Volume 86, numéro 7, septembre 2010

Auteurs
Psychiatre, praticien certifié du Service de santé des armées, Hôpital d'instruction des armées Bégin, 69, avenue de Paris, 94163 Saint-Mandé, Psychomotricien, Hôpital d'instruction des armées Robert-Picqué, route de Toulouse, 33140 Villenave-d'Ornon

L'intérêt pour la question de la temporalité est ancien en psychopathologie. Le temps subjectif est une construction éminemment individuelle, qui touche à l'intime du vécu d'un sujet et est profondément modifiée lors de troubles psychiatriques. Le concept d'alexithymie initialement reconnu dans le champ psychosomatique avant de prendre une dimension transnosographique implique des modalités singulières d'être au monde. Dans cet article, nous nous proposons d'explorer les particularités de la relation habituelle au monde des patients alexithymiques du point de vue de la temporalité, et de décrire ce qui à notre sens peut en être mobilisé lors d'un suivi en psychothérapie de relaxation.