John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Actualité de l’hystérie de conversion à l’adolescence : quelle prise en charge dans un centre de médecine physique et de réadaptation fonctionnelle ? Volume 90, numéro 1, Janvier 2014

Auteurs
1 Psychiatre, Centre hospitalier Guillaume-Régnier, PHUPEA (Pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent), 108, avenue du Géneral-Leclerc 35000 Rennes, France
2 Médecin, médecine physique et de réadaptation, Centre médical et pédagogique de Rennes-Beaulieu, 41, avenue des Buttes-de-Coesmes, 35700 Rennes, France
  • Mots-clés : adolescent, conversion hystérique, prise en charge, psychanalyse, psychiatrie de liaison, centre de réadaptation fonctionnelle
  • DOI : 10.1684/ipe.2013.1145
  • Page(s) : 43-9
  • Année de parution : 2014

Le traitement du symptôme de conversion apparu à l’adolescence pose au clinicien deux ordres de difficultés : celles liées au processus de l’adolescence et celles liées à la psychopathologie de l’hystérie de conversion.

À travers une relecture psychanalytique du symptôme de conversion et d’un exemple clinique des adolescents hospitalisés en Centre de médecine physique, les auteurs tentent d’éclairer l’articulation thérapeutique des deux champs : somatique et psychique.

La prise en charge physique se justifie par l’existence des troubles fonctionnels et s’appuie sur l’hypothèse d’un défaut de holding chez ce type de patients.

Le travail du psychiatre de liaison, avec sa temporalité propre, apparaît comme un travail préliminaire à l’indication de psychothérapie.