John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitement médical de l’adénocarcinome gastrique résécable Volume 25, numéro 2, Février 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
CHU de Nantes, Institut des Maladies de l’Appareil Digestif, 1 place Alexis Ricordeau, 44093 Nantes Cedex 1, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : adénocarcinome gastrique, chimiothérapie, radiothérapie
  • DOI : 10.1684/hpg.2017.1569
  • Page(s) : 161-6
  • Année de parution : 2018

Le cancer gastrique garde un mauvais pronostic même à un stade localisé, les récidives après la chirurgie sont fréquentes et la survie à 5 ans est proche de 20 % après chirurgie seule. L’objectif du traitement médical est de diminuer la fréquence des récidives et de diminuer la mortalité. Le standard thérapeutique est la chimiothérapie péri-opératoire avec plusieurs protocoles disponibles. Le protocole FLOT (docétaxel, 5-FU et oxaliplatine) est le nouveau standard dans le traitement péri-opératoire de l’adénocarcinome gastrique résécable. La chimiothérapie adjuvante s’est montrée efficace chez des patients n’ayant pas reçu de traitement néo-adjuvant. Un traitement par radiochimiothérapie adjuvante peut être une option chez des patients ayant un risque de récidive locale élevé et avec un état général conservé. Le traitement par radiochimiothérapie néo-adjuvant des adénocarcinomes du cardia améliore la survie des patients opérés. Un essai de phase III comparant radiochimiothérapie et chimiothérapie péri-opératoire FLOT est en cours.