John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Rôle du monoxyde d’azote dans le maintien de l’intégrité muqueuse et dans la pathologie inflammatoire gastro-intestinale Volume 6, numéro 1, Janvier - Février 1999

Auteur

Le monoxyde d’azote (NO) est un gaz produit par plusieurs iso-enzymes dans différents systèmes. Au niveau de l’endothélium vasculaire, la libération de faibles concentrations de NO, synthétisées par l’enzyme constitutive, provoque la relaxation des fibres musculaires lisses et une vasodilatation qui maintient le débit sanguin des muqueuses digestives. La régulation du débit sanguin muqueux s’exerce en coordination avec l’action des prostaglandines et des neuropeptides vasodilatateurs. Le NO s’oppose également à l’agrégation plaquettaire et à l’adhérence des polynucléaires à l’endothélium, première phase du processus inflammatoire. Ces actions contribuent au maintien de l’intégrité de l’endothélium microvasculaire en présence de facteurs lésionnels. Dans le processus inflammatoire des muqueuses digestives, de fortes concentrations de NO sont produites après l’induction de la NO synthétase inductible dans les cellules inflammatoires et les cellules épithéliales. L’induction de l’enzyme est provoquée par l’effet conjugué de l’endotoxine bactérienne et des cytokines, interleukine 1 (IL1) et interféron gamma. Ces deux derniers sont indispensables à l’induction chez l’homme. Le NO à forte concentration exerce un effet cytotoxique sur les agents pathogènes parasitaires ou bactériens et participe ainsi à la défense immunitaire non spécifique en tant qu’effecteur direct. Sa cytotoxicité intervient dans la sélection des clones lymphocytaires, ce qui lui confère également un rôle dans la réponse immunitaire spécifique en l’orientant vers la voie Th1 qui correspond à l’immunité cellulaire. En cas de maladie inflammatoire digestive chez l’homme, la NO synthétase inductible est activée dans les cellules épithéliales de la muqueuse colique et se trouve associée aux lésions les plus sévères. La modulation de la synthèse du NO dans des modèles de colites chez l’animal réduit ces lésions. Cependant, l’inhibition prolongée de la NO synthétase inductible a révélé que le NO intervenait également dans l’initiation de la réparation tissulaire en s’opposant à la persistance de l’infiltration de la muqueuse par les polynucléaires et en induisant les enzymes du stress oxydatif. La modulation du NO dans le processus inflammatoire est une voie certainement prometteuse puisque les anti-inflammatoires stéroïdiens et non stéroïdiens inhibent l’expression et l’activité de l’enzyme inductible. Son inhibition spécifique pourrait permettre de limiter les processus lésionnels ulcérogènes des muqueuses digestives.