John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Résection colorectale transmurale endoscopique par le nouveau système FTRD® : indications, technique, résultats et limites Volume 24, numéro 3, Mars 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
Auteurs
CHU Henri Mondor,
département de gastroentérologie,
51,
avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 94000 Créteil,
France
* Tirés à part

Un nouveau système de résection transmurale endoscopique pré-monté (FTRD®, Ovesco Endoscopy, Allemagne), permet de réaliser quasi simultanément la résection transmurale d’une lésion colorectale et la fermeture de la paroi colique par largage d’un clip« over the scope »OTSC. Ce système permet la prise en charge de lésions résiduelles adénomateuses, en échec de traitement endoscopique, par absence de soulèvement de la sous-muqueuse rendue fibreuse par des tentatives de résections antérieures. Les principales indications sont : les récidives post-polypectomies, les polypes ne se soulevant pas après injection, les polypes situés dans des localisations anatomiquement difficiles, un complément de résection après une résection incomplète d’un adénocarcinome T1, les lésions sous-muqueuses et la réalisation de biopsie transmurale pour l’examen des couches neuromusculaires intestinales (troubles de la motricité digestive comme la maladie d’Hirschprüng). Dans les dernières séries publiées, le taux de résection monobloc était de 83 % à 100 %, avec un taux de résection carcinologique (R0) de 75 % à 100 %. Peu de complications ont été décrites : un cas de perforation immédiate traitée médicalement, et aucune hémorragie massive post-procédure. Les principales limites de cette technique sont : le diamètre du capuchon limitant la taille des lésions réséquées (35 à 40 mm de diamètre au maximum) ainsi que la longueur et la rigidité du capuchon réduisant la visibilité et la maniabilité de l’endoscope.