John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Que faire en cas d’échec des 5-aminosalicylés dans la rectocolite hémorragique ? Volume 28, supplément 5, Novembre 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteur
CHU d’Amiens and PeriTox, Université de Picardie, Service d’hépato-gastroentérologie, Rond point du Cabrol, 80054 Amiens
* Correspondance

Alors que l’essentiel des patients atteints de rectocolite hémorragique (RCH) sont traités par 5-aminosalicylés (5-ASA), au moins un tiers va présenter un échec thérapeutique. De récentes publications modifient l’approche thérapeutique de cette situation clinique fréquente qui repose dans un premier temps sur : (i) confirmer objectivement la présence d’une maladie active, (ii) vérifier l’observance thérapeutique et (iii) que la posologie et le mode d’administration soient adaptés. En cas d’échec, la stratégie reposera sur la réponse aux corticoïdes, la sévérité de la maladie mais aussi les paramètres de remboursement des différentes molécules disponibles que sont l’azathioprine, les anti-TNF (infliximab, adalimumab, et golimumab) et le védolizumab.