John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Prise en charge des condylomes anaux chez l’adulte Volume 25, numéro 5, Mai 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5

Tableaux

Auteurs
Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph, 185 rue Raymond Losserand, 75014 Paris, France
* Tirés à part

L’HPV (Human Papilloma Virus) est un virus très contagieux transmis principalement sexuellement et ayant un tropisme cutanéomuqueux. Il se manifeste le plus souvent sous la forme de lésions verruqueuses appelées condylomes dans les zones exposées, c’est-à-dire génitale, anale et oropharyngée. Certains génotypes d’HPV sont oncogènes et ont un lien direct avec le cancer du col de l’utérus, de l’anus et certains cancers de la sphère oropharyngée. Les condylomes une fois diagnostiqués doivent être traités grâce à des crèmes immunostimulantes et/ou par destruction mécanique. Leur destruction diminue le risque de contamination. Il est souhaitable de réaliser un bilan à la recherche d’autres infections sexuellement transmissibles (IST). Le meilleur moyen actuel pour prévenir l’apparition de néoplasie et/ou de cancer est la vaccination qui est recommandée dans certaines populations dites « à risques ».

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International