John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Physiopathologie et histoire naturelle de la carcinose péritonéale d’origine digestive Volume 25, numéro 10, Décembre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
Auteurs
1 CHU Angers, Service d’hépato-gastro-entérologie, 4, rue Larrey, 49933 Angers Cedex, France
2 CHU d’Angers, Service de chirurgie viscérale, 4, rue Larrey, 49933 Angers Cedex, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : péritoine, anatomie, physiologie, carcinose péritonéale, cancers digestifs
  • DOI : 10.1684/hpg.2018.1704
  • Page(s) : 1036-44
  • Année de parution : 2018

La carcinose péritonéale est souvent considérée comme un point de non-retour dans la prise en charge des tumeurs digestives. L’histoire naturelle de la carcinose péritonéale d’origine digestive montre que l’évolution spontanée de cette maladie est sombre avec une survie moyenne d’environ six mois, quel que soit le site primitif. La connaissance précise de l’anatomie du péritoine et une meilleure compréhension de sa physiopathologie ont permis de modifier quelque peu le pronostic de cette maladie en la considérant non pas comme une métastase vraie mais comme une maladie locorégionale évoluée qui peut être traitée comme telle. Cette approche a permis le développement, notamment sous l’impulsion de Paul H. Sugarbaker au Washington Cancer Institute, de techniques de cytoréduction chirurgicale avec chimiohyperthermie intrapéritonéale qui ont pu rendre curable cette maladie chez des patients sélectionnés.