John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Pancréatite auto-immune et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin Volume 16, numéro 5, septembre-octobre 2009

Auteurs
Service de gastroentérologie pancréatologie pôle des maladies de l’appareil digestif hôpital Beaujon 100, boulevard du Général-Leclerc 92110 Clichy, France

La pancréatite auto-immune (PAI) est associée à des manifestations extrapancréatiques dans près de 30 % des cas et s’intègre alors dans une polypathologie auto-immune. L’association à une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) est maintenant bien connue. On estime à 6 % la fréquence d’une MICI (quiescente ou non) chez les patients ayant une PAI confirmée. La MICI peut précéder, succéder ou être synchrone aux manifestations de PAI. Chez les patients ayant une MICI, le risque relatif de pancréatite aiguë est évalué entre 2 et 4, la prévalence de cet événement est estimée à 1,5 %. Cependant, la cause n’est pas univoque et il convient d’éliminer, avant tout suspicion de PAI, une origine biliaire, alcoolique ou surtout médicamenteuse.