John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

Maladie cœliaque, hypersensibilité au gluten et régime sans gluten : ce qu’il faut savoir et rectifier Volume 25, numéro 2, Février 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Université Paris Descartes
2 UMR1163 Laboratoire d’immunité intestinale Institut Imagine, Université Paris Descartes, Faculté de Médecine, France
3 Hôpital Européen Georges Pompidou, service d’hépato-gastro-entérologie, endoscopies digestives, 20 rue Leblanc 75015, Paris, France
4 Hôpital Necker Enfants Malades, service d’anatomopathologie, 149 Rue de Sèvres, 75015 Paris, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : maladie coeliaque, hypersensibilité non coeliaque au gluten, régime sans gluten, FODMAPs (Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides and Polyols)
  • DOI : 10.1684/hpg.2017.1580
  • Page(s) : 173-80
  • Année de parution : 2018

La maladie cœliaque (intolérance au gluten) est une entéropathie secondaire à l’ingestion de gluten survenant chez des patients génétiquement prédisposés (HLA-DQ2/DQ8). La prévalence de maladie est estimée à environ 1/100 dans les pays occidentaux avec une majorité de cas non diagnostiqués. Le dépistage repose sur la détection d’anticorps sériques spécifiques (IgA/IgG anti-transglutaminase) et les biopsies duodénales montrant une hyperlymphocytose intraépithéliale et une atrophie villositaire. Le traitement repose sur le régime sans gluten à vie avec éviction du blé, du seigle et de l’orge. Outre la régression des symptômes, il permet de prévenir les complications osseuses, auto-immunes et malignes. Si les indications du régime sans gluten sont indispensables au cours de la maladie cœliaque ou de l’allergie au gluten, son indication reste plus discutable dans l’hypersensibilité au gluten définie par des troubles digestifs fonctionnels régressant avec l’exclusion du gluten sans entéropathie détectable.