John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

Les télomères et leurs caractéristiques dans le cancer colorectal Volume 24, numéro 10, Décembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 CHU de Rennes, Hôpital Pontchaillou, Service des maladies de l’appareil digestif et des maladies du foie, 2, rue Henri Le Guilloux, 35033 Rennes, France
2 CHRU de Tours, Hôpital Trousseau, service d’hépato-gastro-entérologie, Chambray-lès-Tours, France
3 GReD, CNRS UMR6293, INSERM U1103 ; Université Clermont-Auvergne ; Faculté de Médecine, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : cancer colorectal, telomères, télomérase
  • DOI : 10.1684/hpg.2017.1543
  • Page(s) : 1052-7
  • Année de parution : 2017

Les télomères sont des séquences nucléotidiques répétitives situées aux extrémités des chromosomes. Leur rôle est de préserver l’intégrité du génome. Au cours des divisions cellulaires, les télomères raccourcissent et atteignent une taille critique conduisant à un mécanisme d’apoptose. Pour surseoir à la sénescence réplicative et acquérir l’immortalité, les cellules tumorales doivent maintenir des télomères fonctionnels. Pour ce faire, deux mécanismes de maintenance de la longueur des télomères sont mis en jeu : la réactivation de la télomérase, une enzyme spécialisée dans la réplication des séquences télomériques et un mécanisme alternatif dit « Alternative lenghtening of telomeres pathway », utilisant des mécanismes de recombinaison chromosomique. Le cancer colorectal ne déroge pas à cette règle. Au cours des 25 dernières années, les caractéristiques télomériques dans le cancer colorectal, notamment la longueur des télomères et l’activité de la télomérase, ont été étudiées à plusieurs reprises. Cependant, de nombreux points restent en suspens. Après un rappel sur les télomères, cette mini-revue tentera de résumer de façon concise leurs principales caractéristiques et leurs utilités potentielles en pratique clinique.