John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Le traitement percutané des kystes hydatiques est dorénavant une réalité validée par l‘OMS Volume 11, numéro 2, Mars-Avril 2004

Auteurs
Département d‘hépato‐gastroenterologie, Hôpital Sainte‐Marguerite, 13009 Marseille Clinique Bouchard, 77, rue du Dr Escat, 13006 Marseille E‐mail : cbastidhotmail.com

L‘association du drainage percutané guidé par échographie à l‘albendazole, couplée à l‘injection d‘alcool absolu, représente une alternative actuelle au traitement chirurgical classique des kystes hydatiques, qui est validée par l‘OMS. Un opérateur expérimenté et une structure hospitalière sont indispensables. Le traitement des kystes de type 1 ou 2 peut être réalisé à l‘aiguille fine, tandis que le recours à un drain est requis pour les kystes de type 3 de réalisation plus difficile. Les kystes de type 4 doivent être traités par chirurgie classique, en attendant des procédés nouveaux en cours d‘évaluation. Il faut être certain d‘éliminer une communication avec les voies biliaires avant l‘injection du produit scolicide, habituellement le sérum salé hypertonique. L‘injection d‘alcool, outre son action scolicide, a pour but de favoriser la rétraction de la cavité résiduelle.