John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

Le FibroScan : un nouvel outil pour l’évaluation non invasive de la fibrose au cours des maladies chroniques du foie Volume 14, numéro 2, Mars-avril 2007

Résumé : Le FibroScan est un dispositif médical de diagnostic et de quantification non invasif de la fibrose hépatique dont le fonctionnement repose sur la technique de l’élastographie impulsionnelle. Celle-ci permet d’estimer l’élasticité du foie en mesurant la vitesse de propagation d’une onde de choc de faible amplitude à travers le parenchyme hépatique (la vitesse étant d’autant plus importante que le foie est dur). Les résultats sont exprimés en kiloPascals (kPa) avec des valeurs comprises entre 2,5 et 75 kPa. La principale limite à son utilisation en pratique est l’impossibilité d’obtenir un résultat dans environ 5 % des cas, particulièrement en cas d’obésité. Il a été montré, initialement chez les patients atteints d’hépatite chronique C, qu’il existait une bonne corrélation entre les valeurs d’élasticité du foie et le degré de la fibrose. Des valeurs seuils permettant la meilleure performance diagnostique ont été définies pour chaque stade de fibrose. Ainsi, lorsque la valeur d’élasticité hépatique est inférieure à 7 kPa, il est probable qu’il n’existe pas de fibrose ou une fibrose minime (F0-F1 selon le score Metavir). Lorsque la valeur d’élasticité hépatique est supérieure à 10 kPa, la fibrose est probablement sévère (F3-F4), et lorsque la valeur est supérieure à 14 kPa, l’existence d’une cirrhose est très probable. Les performances du FibroScan pour le diagnostic de la fibrose significative (score Metavir F ≥ 2) sont similaires à celles des marqueurs sériques et l’utilisation combinée du FibroScan et de ces marqueurs (FibroTest ou autres) en première intention pourrait permettre d’éviter la pratique de la biopsie hépatique chez la majorité des patients atteints d’hépatite chronique C. Le FibroScan est également très performant pour la détection précoce de la cirrhose avec probablement une valeur pronostique. Il pourrait donc à l’avenir être un outil intéressant pour le suivi de ces patients. En conclusion, il est probable que la mesure de l’élasticité du foie devienne une donnée indispensable pour la prise en charge des malades atteints d’hépatopathie chronique. Toutefois, celle-ci devra être assortie de recommandations pour encadrer sa pratique.

Illustrations

Ouvrir l'onglet