John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Grossesse et hypertension portale Volume 25, numéro 5, Mai 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 APHP, Hôpitaux Universitaires Paris-Seine-Saint-Denis, Site Jean Verdier, Pôle d’Activités Cancérologiques Spécialisées, Service d’Hépatologie, F-93143 Bondy, France
2 Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, UFR SMBH, F-93000 Bobigny, France
3 Inserm, UMR-1162, Génomique fonctionnelle des Tumeurs solides, IUH, Paris, F-75010, France
4 APHP, Hôpitaux Universitaires Paris-Seine-Saint-Denis, Site Jean Verdier, Service de Gynécologie obstétrique, F-93143 Bondy, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : grossesse, hypertension portale, hémorragie digestive
  • DOI : 10.1684/hpg.2018.1613
  • Page(s) : 426-35
  • Année de parution : 2018

La grossesse chez une femme atteinte d’hypertension portale est une grossesse à risque pouvant mettre en jeu le pronostic materno-fœtal. Sa prise en charge doit être pluridisciplinaire incluant des obstétriciens, hépato-gastro-entérologues, pédiatres et anesthésistes.L’hypertension portale, secondaire à une cirrhose ou non, est associée à un risque plus élevé de fausse-couche spontanée, de mort fœtale in utero et de prématurité. De plus, au cours de la grossesse, la majoration physiologique de la pression portale entraîne une augmentation du risque de complications et notamment d’hémorragies digestives par rupture de varices œsophagiennes ou gastriques en particulier deuxième trimestre moment où l’expansion volémique est maximale. Chez les femmes atteintes d’hypertension portale, la grossesse doit idéalement être planifiée et l’hypertension portale prise en charge avant la conception. La prophylaxie primaire de la rupture de varices est essentielle et a montré son efficacité sur l’amélioration du pronostic maternel et fœtal. Une endoscopie digestive haute de dépistage des varices œsophagiennes est recommandée ainsi qu’une prophylaxie adaptée par traitements bêta-bloquants non-cardiosélectifs ou par ligatures endoscopiques si besoin. La survenue d’une hémorragie digestive par rupture de varice œsophagienne pendant la grossesse est une complication grave. L’accouchement par voie basse n’est pas contre-indiqué et ne semble pas présenter de sur-risque de rupture de varices œsophagiennes. La césarienne qui expose à des risques infectieux et hémorragiques, n’est pas recommandée de manière prophylactique et doit être limitée aux indications obstétricales.