John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Conception d’une application mobile d’aide à la prise en charge en hépato-gastroentérologie à destination des internes : le projet « GastroHelp » Volume 25, numéro 10, Décembre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8

Tableaux

Auteurs
1 CHU de Rouen, service d’hépato-gastroentérologie, unité d’oncologie digestive, 1 rue de Germont, 76031, Rouen Cedex, France
2 Entreprise Codega Studio, 8 chemin de Lescan, 33150, Cenon, France
3 Centre de Lutte Contre le Cancer Henri Becquerel, département d’oncologie médicale, rue d’Amiens, 76038 Rouen cedex, France
4 CHU de Rouen, service d’hépato-gastroentérologie, Registre EPIMAD, Rouen, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : application mobile de santé, smartphone, système informatique d’aide à la décision clinique, guide de prise en charge
  • DOI : 10.1684/hpg.2018.1712
  • Page(s) : 1002-12
  • Année de parution : 2018

L’essor et la démocratisation des smartphones ont considérablement modifié la vie des professionnels de santé en facilitant l’accès au savoir. Nous décrivons dans cet article la genèse et l’avancement du projet « GastroHelp » : la réalisation d’une application mobile de santé sur smartphone/tablette à destination des internes en médecine d’Hépato-Gastroentérologie (HGE).

Ce projet vise à réaliser un guide de prise en charge en HGE sous forme d’application mobile à destination des internes de notre spécialité. Le codage, l’architecture et la charte graphique de l’application ont été réalisés par deux professionnels (un informaticien et une graphiste). L’application « GastroHelp » est quasi-finalisée sur le plan technique. Le contenu (évolutif) a été rédigé en veillant au respect des préconisations de la Haute Autorité de Santé et du guide de bonnes pratiques de conception et développement d’applications de santé mobile de l’entreprise dmdSanté. Le contenu est actuellement en cours de relecture. Les risques médico-légaux inhérents aux applications mobiles de santé ne sont pas négligeables et doivent être circonscrits à l’aide de professionnels du droit. Le budget estimé est de 34 000 € et nous sommes à la recherche d’un financement pour permettre le lancement de la version bêta-test dans les prochains mois.