John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Amylose digestive : du diagnostic au traitement Volume 25, numéro 5, Mai 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Centre Hospitalier Lyon-Sud, Service de gastroentérologie, 69495 Pierre-Bénite, France
2 Hôpital Édouard Herriot, Service de médecine interne, 69003 Lyon, France
3 INSERM U1111, Centre International de Recherche en Infectiologie, Université de Lyon, Lyon, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : amylose, diarrhée, malabsorption intestinale, pseudo-obstruction intestinale
  • DOI : 10.1684/hpg.2018.1614
  • Page(s) : 451-60
  • Année de parution : 2018

L’amylose est une maladie rare, caractérisée par un dépôt extracellulaire de substance amyloïde dans les tissus. On distingue plusieurs formes selon le type de protéine fibrillaire impliquée avec pour chacune d’entre elles une expression clinique et un traitement propre. Le diagnostic est histologique : après coloration au Rouge Congo, on observe une biréfringence pathognomonique en lumière polarisée. L’atteinte gastro-intestinale et hépatique est fréquente et peut parfois représenter un mode d’entrée dans la maladie. Il est important de savoir l’évoquer devant tout tableau inexpliqué de troubles de la motricité œsophagienne, de diarrhée chronique, devant une malabsorption inexpliquée, une pseudo-obstruction intestinale ou une hépato-splénomégalie pour traquer les atteintes extradigestives, et proposer au plus vite un traitement étiologique. Cependant, le pronostic reste sombre et est avant tout conditionné par les manifestations cardiaques et rénales.