John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Actinomycose digestive Volume 25, numéro 1, Janvier 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Beaujon, Service d’oncologie digestive, 100 boulevard du général Leclerc, 92110 Clichy, France
2 Hôpital Beaujon, service de médecine interne, 100 boulevard du général Leclerc, 92110 Clichy, France
3 Hôpital Monod, Service de gastroentérologie, Le Havre
* Tirés à part
  • Mots-clés : actinomycose digestive, endoscopie digestive, traitement
  • DOI : 10.1684/hpg.2017.1558
  • Page(s) : 21-9
  • Année de parution : 2018

L’actinomycose digestive est une infection rare et méconnue due à une bactérie saprophyte de croissance lente responsable d’une infiltration indolente des organes. Elle est souvent confondue avec une tumeur conduisant à une chirurgie d’exérèse souvent injustifiée. Son diagnostic doit être envisagé devant toute inflammation chronique avec signes morphologiques de pseudo-invasion tumorale d’origine indéterminée. Idéalement, il faudrait savoir évoquer le diagnostic précocement pour éviter un geste chirurgical mutilant voire dangereux. Il peut être fait par un examen bactériologique ou histologique et il ne faut pas hésiter à réitérer les prélèvements. Pour faciliter le diagnostic bactériologique, le laboratoire récipiendaire doit être informé de la suspicion, après un acheminent rapide du prélèvement, car la culture doit être prolongée et faite dans des conditions adéquates. Le traitement-clé est l’antibiothérapie prolongée pendant plusieurs mois par amoxicilline. La chirurgie doit être réservée aux formes compliquées.