John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Thérapie ciblée dans les lymphomes B diffus à grandes cellules Volume 27, supplément 1, Mars 2021

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
CHU de Nantes, Nantes, France
* Tirés à part

La chimiothérapie par R-CHOP permet d’obtenir la guérison de plus de la moitié des lymphomes B diffus à grandes cellules (LBDGC) nouvellement diagnostiqués. Certains de ces lymphomes revêtent un caractère plus agressif et/ou chimiorésistant, ce qui témoigne d’une hétérogénéité moléculaire et génétique : environ 20 % des patients présentent une maladie réfractaire primaire et 30 % rechutent malgré l’obtention d’une réponse complète. Le pronostic de ces patients est sombre, ce qui illustre le besoin de nouvelles stratégies thérapeutiques. De nombreuses thérapies ciblées ont été développées dans le LBDGC ces dernières années. Celles-ci sont basées sur l’immunothérapie (anticorps nus, bispécifiques ou conjugués, cellules T à récepteur antigénique chimérique), ciblant des antigènes de surface, ou sur le développement de petites molécules ciblant des voies de signalisation cellulaires constitutivement activées dans certains LBDGC. Cette revue présente les principales cibles et molécules d’intérêt thérapeutique dans le traitement du LBDGC.