John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Pour que le consentement éclairé ne soit pas une imposture Volume 24, numéro 1, Janvier-Février 2018

Auteur
Commission d’éthique de la Société française d’hématologie, France
* Tirés à part

La notion de « consentement éclairé » a suscité des questionnements quant à sa nature, quant aux conditions de possibilité de l’exercice de ce qui est un droit pour le patient ainsi qu’un devoir pour le médecin et, enfin, quant au sens dont il peut se revêtir au sein de la relation médecin-malade.Si le consentement a une valeur intrinsèque en ce qu’il évoque le respect de la personne [2], les notions d’« autonomie » et de « partenariat » sur lesquelles il vient s’adosser peuvent être interrogées [...]