John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Physiologie et physiopathologie des lymphocytes T régulateurs CD4 +CD25 + Volume 12, numéro 3, Juin 2006

Auteurs
INSERM U519, Faculté de médecine et de pharmacie, 22 bd Gambetta, 76183 Rouen, France

Les années récentes ont vu la réemergence spectaculaire des cellules suppressives comme des acteurs majeurs du système immunitaire. De nombreux arguments expérimentaux ont établi de façon convaincante que des cellules naturellement suppressives, les lymphocytes T CD25 +CD4 + régulateurs (Treg), jouent un rôle central dans le maintien de la tolérance au soi et dans la régulation des réponses immunitaires. L’identification de marqueurs moléculaires de ces cellules, tant chez la souris que chez l’homme, a permis de les caractériser et d’étudier leur rôle en physiologie et dans certaines situations pathologiques. Nous décrivons ici les principales caractéristiques phénotypiques et fonctionnelles des Treg, ainsi que les principales maladies autoimmunes dans lesquelles elles ont été impliquées. Outre leur rôle dans le maintien de la tolérance au soi, les Treg ont aussi été récemment impliqués dans la tolérance aux allogreffes, et nous discuterons de leur intérêt clinique potentiel pour le contrôle de la maladie du greffon contre l’hôte.