John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les motifs ITAM et ITIM Volume 3, numéro 5, Septembre-Octobre 1997

Auteurs
  • Page(s) : 465-7
  • Année de parution : 1997

De nombreux progrès ont été réalisés ces vingt dernières années dans la compréhension des mécanismes moléculaires permettant à différents récepteurs membranaires de transduire des signaux, c'est-à-dire de faire passer des informations de l'extérieur vers l'intérieur de la cellule. Un très grand nombre de récepteurs tels que, par exemple, les récepteurs pour les cytokines, pour les facteurs de croissance, pour les antigènes et pour les anticorps, transmettent après interaction avec leurs ligands respectifs des signaux via des voies de signalisation faisant intervenir la phosphorylation de résidus tyrosine sur des protéines cellulaires spécifiques. Ces protéines tyrosine phosphorylées sont alors modifiées dans leur fonction ou acquièrent la capacité de s'associer à d'autres protéines situées plus en aval dans la cascade d'activation. La phosphorylation des résidus tyrosine est un événement précoce des voies d'activation dépendantes des protéines à activité tyrosine kinase dans de nombreux types cellulaires. Le niveau de cette phosphorylation est la résultante d'une activité tyrosine kinase qui phosphoryle les résidus tyrosine et d'une activité tyrosine phosphatase qui hydrolyse la liaison phosphodiester. Cette fine régulation est cruciale au maintien de l'homéostasie cellulaire.