John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

L’acquisition d’anomalies cytogénétiques ou de mutations de FLT3 ou de RAS chez les patients présentant un syndrome myélodysplasique de faible risque est-elle prédictive de la transformation en leucémie aiguë myéloblastique ? Volume 19, numéro 6, Novembre-Décembre 2013

Auteur

hma.2013.0846 Auteur(s) : Virginie Eclache Les syndromes myélodysplasiques (SMD) représentent un groupe hétérogène d’hémopathies dont le risque de transformation leucémique global est de 20-30 %. Trois paramètres établis au diagnostic (le nombre de cytopénies périphériques, le pourcentage de blastes médullaires et les anomalies cytogénétiques [CyC]) sont reconnus comme facteurs prédictifs de la transformation leucémique et sont évalués par le score pronostique IPSS récemment révisé [1]. Peu [...]