John Libbey Eurotext

Hématologie

Intérêt et limites des tests d’agrégation pour le diagnostic des anomalies fonctionnelles plaquettaires constitutionnelles Volume 23, numéro 5, Septembre-Octobre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire d’hématologie, Inserm UMR 1062, faculté de médecine, université de la Méditerranée, Marseille, France
2 Inserm U1048, I2MC et université Paul-Sabatier, Toulouse, France
3 CHU de Toulouse, laboratoire d’hématologie, Toulouse, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : plaquettes, agrégation plaquettaire, thrombopathies constitutionnelles, diagnostic
  • DOI : 10.1684/hma.2017.1299
  • Page(s) : 298-311
  • Année de parution : 2017

Les défauts héréditaires des fonctions plaquettaires, ou thrombopathies, correspondent à un groupe hétérogène d’anomalies dont le diagnostic met très souvent en première ligne l’interprétation des résultats de l’agrégation plaquettaire réalisée in vitro sur un plasma riche en plaquettes citraté. Cette revue a pour but de décrire les différents types de réponses plaquettaires obtenus dans le cas de thrombopathies d’origine constitutionnelle, de façon à faciliter le diagnostic biologique des anomalies plaquettaires.