John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Inhibiteurs du protéasome dans le myélome multiple : dernières actualités Volume 21, numéro 6, Novembre-Décembre 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
Hôpital Saint-Antoine,
Université Pierre et Marie Curie.
Inserm U938,
Paris
* Tirés à part

Le système ubiquitine-protéasome joue un rôle essentiel dans l’oncogenèse tumorale. Le premier inhibiteur du protéasome introduit en pratique clinique, le bortézomib, a prouvé son efficacité dans le traitement des patients avec un myélome multiple. Le bortézomib est maintenant intégré dans les différentes étapes de la prise en charge thérapeutique du myélome : première ligne et rechute. Aujourd’hui, d’autres inhibiteurs du protéasome ont fait leur apparition en clinique, tels que le carfilzomib, un inhibiteur du protéasome de seconde génération, ou l’ixazomib, une forme orale d’inhibiteur du protéasome. L’objectif de cette revue courte est de faire le point sur les dernières données dans ce domaine, et sur leurs perspectives.