John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Filiations cellulaires inattendues entre sang et autres tissus de l'organisme : des cellules souches totipotentes persistent-elles chez l'adulte ? Volume 6, numéro 5, Septembre - Octobre 2000

Auteur
Inserm, U. 506, bâtiment Lavoisier, hôpital Paul-Brousse, 12, avenue Paul-Vaillant-Couturier, 94807 Villejuif cedex.

Les barrières existant, en termes de filiations cellulaires, entre les différents tissus de l'organisme adulte sont peut-être moins étanches qu'on ne le croyait jusqu'à présent. La moelle osseuse hématopoïétique contient les cellules souches de différents tissus mésodermiques comme l'os, le cartilage et même le muscle strié. Inversement des cellules musculaires peuvent restaurer l'hématopoïèse de souris irradiées. Il est encore plus étonnant qu'aient été décrites une régénération hépatocytaire médiée par des cellules de la moelle osseuse, et des cellules souches neurales à multiples potentialités ecto-, endo- et mésodermiques. Il demeure à confirmer que de tels « sauts ontogénétiques » entre les dérivés des feuillets embryonnaires fondamentaux sont possibles et à en préciser les mécanismes avant de déterminer si l'organisme développé contient encore des cellules souches totipotentes, ou des cellules différenciées douées de capacités de reprogrammation insoupçonnées.