John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Facteur tissulaire et activation cellulaire Volume 7, numéro 2, Mars - Avril 2001

Auteurs
Service d'hématologie biologique et d'immunologie, hôpital Louis-Mourier, AP-HP, 178, rue des Renouillers, 92701 Colombes cedex.

Le facteur tissulaire est une glycoprotéine transmembranaire qui, associé au facteur VII activé dont il est le récepteur, est le principal activateur de la coagulation. La formation du complexe facteur tissulaire-facteur VII activé déclenche l'activation des cascades de la coagulation, entrainant in fine la génération de thrombine et la formation de fibrine. L'activation de la coagulation est un événement extracellulaire qui n'est pas affecté par la délétion du domaine cytoplasmique du facteur tissulaire. Des travaux récents ont montré que le facteur tissulaire présentait aussi les caractéristiques d'un véritable récepteur : spécificité et haute affinité de l'interaction avec son ligand, émission de signaux intracellulaires et activation de fonctions cellulaires. Il est vite apparu que les mécanismes présidant à cette activation n'étaient pas univoques. Dans certains types cellulaires, l'augmentation du flux calcique, l'activation des MAP kinases (mitogen activated protein kinases) et de la transcription des gènes sont indépendantes du domaine intracellulaire du facteur tissulaire ainsi que de l'activité de la thrombine et du facteur X activé générés en aval. L'activation par protéolyse par le facteur VIIa d'un récepteur encore non identifié est vraisemblable. La thrombine et le facteur X activé induisent aussi via leurs propres récepteurs des signaux intracellulaires. D'autres événements comme l'adhérence ou la migration des cellules exprimant du facteur tissulaire, et pour certains l'expression du VEGF par les cellules malignes, sont indépendants de l'activité protéasique mais dépendent du domaine intracellulaire. Le développement des métastases par voie hématogène après l'injection de cellules malignes à des souris SCID est un modèle qui a permis de démontrer le rôle essentiel du domaine intracellulaire du facteur tissulaire en association avec l'activité protéolytique dans le potentiel métastatique des cellules tumorales. L'activation par le facteur VII activé de plusieurs voies de transduction et celle de l'expression de nombreux gènes permettent par ailleurs d'envisager l'implication du facteur tissulaire dans des processus physiologiques comme la cicatrisation et la réponse immune ainsi que dans des situations pathologiques, notamment l'inflammation et l'athérosclérose. L'utilisation de molécules couplées au F VIIa inactivé est à l'étude pour intervenir dans ces processus quand ils sont délétères.